Le salon de madame de K

26 janvier 2011

mise en abîme

3niveau

Posté par madamedekeravel à 10:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


24 janvier 2011

richesse

Week-end RICHE avec deux provinciales bloguines en goguette dans la capitale.

weRiche

Écoute ça camarade ! (Schubert Quatuor N° 13 Rosamunde 3e mouvement).
Riche comme une étole de soie dorée qui te caresse les épaules.

Posté par madamedekeravel à 09:41 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

21 janvier 2011

miiieeeeooouw ! ! !

Ce matin j'ai marché sur la chatte... Simons_Cat

Depuis elle me fuit, malgré la bonne petite pâtée que je lui ai offerte en guise de repentance...

Elle n'est vraiment pas grate* cette minette !...

* grate est l'antonyme que je viens d'inventer à ingrate. Ce mot (construit sur la même racine que gratitude) est précédé du préfixe privatif "in". Donc pour exprimer le contraire, tu enlèves le préfixe. Point.

Illustration : Simon's cat

Posté par madamedekeravel à 10:07 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

19 janvier 2011

petit cours de sémantique

Pépé apprend la vie à Petitoune : petitou

Pépé - MMMMmmm, il fait beau ! on a bien fait de prendre le ballon et de sortir, on va se régaler au parc !

Petitoune - Ah bon, t'as pris quoi à manger ?

blanc

Tu lisais pas ça toi, quand t'étais petit(e) ?

Posté par madamedekeravel à 11:13 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

17 janvier 2011

réflexion sur l'identité nationale

moutonSuisse

papiers

Posté par madamedekeravel à 09:02 - - Commentaires [14] - Permalien [#]


12 janvier 2011

meuh !

J'ai vu une affiche en me promenant dimanche , car oui je me promène parfois le dimanche à Fontenay sous bois, et honni soit qui mal y pense ! onisoikimalipense j'adore cette phrase ! C'était la devise de l'Orde de la Jarretière, tu le savais ? L'ordre de la jarretière c'est ça euh non ça, et dans ce cas, "honi" s'écrit avec un seul N.

J'ai vu donc une affiche qui m'a choquée :

abattage_rituel

Ce qui m'a choquée n'est pas le message (je t'épargne les images choc, comme ils nous les ont épargnées) mais le sous-entendu.  Je l'ai lue de prime abord comme une critique de l'islam. Les signataires s'en défendent, mais je doute ! D'ailleurs cette affiche fait débat.

Que les associations de défense des animaux négocient avec les communautés religieuses pour minimiser la souffrance des animaux, oui ! mais que cela s'affiche en 4x3 dans les villes, ça ressemble trop à un lynchage !

Et ne parlons pas de l'opportunité de réduire notre consommation de viande, bovine en particulier, c'est un autre débat !... (pourtant dieu (s'il existe) sait qu'une bonne côte de boeuf au barbecue ça déchire la race de sa mère !)

Posté par madamedekeravel à 17:44 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

06 janvier 2011

2011

Alors que nous nous souhaitions tant et plus des "bonne année !" je me disais : 2011, il m'a l'air d'avoir une tronche de nombre premier celui-là... Bingo !SpiraleUlam

Je suis pas superstitieuse, mais je suis sûre qu'une année au millésime premier porte malheur... La preuve :
- 1789 : la révolution n'est pas un malheur en soi, mais l'a été en particulier pour des milliers de gens occis, décapités, têteauboutdunepiqués
- 1933 : arrivée au pouvoir de Hitler (tiens, 2007 n'est pas un nombre premier...)
- 1973 : premier choc pétrolier

En faisant des recherches sur les nombres premiers, j'ai appris qu'il existait des nombres chanceux et des nombres heureux.

Illustration : spirale de Ulam, autre joyeuseté mathématique

Un nombre heureux, c'est un nombre pour lequel, si on fait la somme des carrés des chiffres qui le constituent, puis la somme des carrés des chiffres de cette somme et ainsi de suite... on finit par tomber sur le chiffre 1. Y a vraiment des poètes parmi les mathématiciens ! je veux dire par là des gens qui élaborent des trucs beaux mais qui servent à rien... Cela dit, si quelqu'un me cite une application pratique de la théorie des nombres heureux, je veux bien faire un mea culpa publiquement et me flageller.

heureuxExemple : 7 est un nombre heureux (et néanmoins premier) car :

heureux

J'ai trouvé une moulinette à nombres heureux (plus rapide que de calculer à la main). J'ai pu constater que l'année de naissance de mademoiselle de K N°2 est aussi un nombre heureux (contrairement à ce que pourrait laisser augurer l'état de rangement de sa chambre ou le temps passé à réviser ses examens...). Par contre, 2011, il n'est pas heureux du tout...

Un nombre chanceux, est un entier naturel dans un ensemble qui est généré par un crible similaire au crible d'Ératosthène (et là, j'ai trop la flemme de t'expliquer... va faire un tour sur wikip'). Il semblerait que 2011 ne soit pas non plus un nombre chanceux... Par contre, si tu regardes bien, tu verras que l'année de naissance de monsieur de K est un nombre chanceux !

Le prochain nombre chanceux sera 2019... On va pas attendre jusque là pour vivre hein ! Alors inch'allah !

Posté par madamedekeravel à 11:23 - - Commentaires [25] - Permalien [#]

02 janvier 2011

pas écoeuré(e) des voeux ? t'en veux encore ?

voeux2011

Posté par madamedekeravel à 10:25 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

30 décembre 2010

Agualusa

(Le silence des joueurs d'échecs)
Le silence.
Non, les silences.
Je pourrais écrire un bref essai sur le silence. Ou plutôt un catalogue de silences pour une bonne instruction des sourds :
Le silence qui précède les embuscades ;
Le silence à l'instant du penalty ;
Le silence d'une marche funèbre ;
Le silence des tournesols ;
Le silence de Dieu après les massacres ;
Le silence d'une baleine agonisant sur la plage ;
le silence des amtinées dominicales dans un petit village de l'Alentejo ;
Le silence de la pioche qui a tué Trotski ;
Le silence de la promise avant le oui.
Etc.

Mots tirés de "Les femmes de mon père" de José Eduardo Agalusa. Livre étrange, embrouillé, poétique. Je ne l'ai pas fini. Livre qui m'aura fait prendre conscience du passé colonial du Portugal : il se passe en partie à Luanda, capitale de l'Angola, ex-colonie portugaise et donc un des 7 pays de la Communauté des Pays de Langue Portugaise. Et deux des principaux protagonistes du roman sont des portugais d'origine angolaise (comme des beurs de Lisbonne).

cplp

Comme tu peux t'en douter, la carte des CPLP est calquée sur celle des colonies portugaises :

Portugal_Imperio

Avec une spéciale dédicace à Maria, Maria (toutes les portugaises s'appelleraient-elles
Maria ?)
, Magali (ah non...), André et Daniel (pas celui-là, l'autre)

Je regrette d'être arrivée au bout de cette page sans avoir pu placer le mot "lusophe", qui est un mot que j'aime bien ! flûte ! faudra que je reparle du Portugal...

Ah mais comme tu as raison, j'aurais dû mettre de la musique !!! (clique bon dieu !) (s'il existe) (ben ouais, ce morceau est angolais... je savais pas non plus !)

Posté par madamedekeravel à 17:55 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

26 décembre 2010

les conseils de Mme de K

Conseil : ne t'arrête pas pour déjeuner à Laval un 25 décembre (tu me diras quelle idée aussi !?...). Tout est ville_fantomefermé !!! Mais quand je dis tout, c'est TOUT ! Même le Mac D* ! (t'as vu à quelle extrémité j'en étais rendue !...). Ça a fini dans une cafétéria d'autoroute... (où on a mangé la même chose qu'au Mac D* ou presque, mais pour deux fois plus cher...).

Mais ce repas m'a donné l'occasion de réfléchir à une chose, suite à une histoire que je m'en vais illico te narrer. Aux toilettes dames (ben oui, je suis pas une princesse, des fois je fais pipi) arrive un monsieur tout gêné, un gosse hurlant dans les bras, qu'il installe sur la table à langer pour le changer. Et ce pauvre monsieur avait l'air doublement gêné : d'être dans les toilettes des dames, et que son gosse hurle "manman, manman, heu veu manman !". Et je me suis dit in petto "mais pourquoi, oui pourquoi diantre les tables à langer sont-elles dans les toilettes pour dames ?" Était-il gravé pereNoeldans le marbre des tables de la loi que ce seraient les femmes qui auraient le droit de mettre les mains dans le caca alors que les messieurs finiraient tranquillement leur île flottante ?

Je ne peux conclure cette page en ne l’agrémentant pas de quelques souhaits de saison. Mais tu sais déjà combien Noël me #$*!§ ! Donc je te souhaite plus laïquement, et le moins mercantilement (ah ah ! le correcteur orthographique me propose "mercantile ment" !!!) possible de bonnes fêtes de fin d'année mon amie, mon ami, et à tes amis, et aux amis de tes amis et... Mais n'allons pas trop loin ! Je ne voudrais pas, conformément à la théorie des 6 degrés, que mes voeux de bonheur arrivent jusqu'à des personnes indésirables, comme le directeur marketing des Laboratoires S*rvier, Laurent Gbagb*, un présinain ou Gérard le relou qui se gare sur une place de stationnement pour handicapé parce qu'il n'en a que pour 5 minutes pour aller chercher ses cigarettes et son ticket à gratter.

FeeRackham
Fée de Arthur Rackham

Et telle la fée Clochette (avec qui j'ai une ressemblance étonnante, tous ceux qui me connaissent en vrai te le diront) je viens saupoudrer de paillettes dorées ton petit coeur à : Massy, Saint Denis, dans le pays de Léon, à Grenoble, Reims, Toulouse, en Alabama, à Bruxelles, Juvisy, dans l'Oise, au bord du Vidourle, à Perpignan, La Ciotat, Bordeaux, Paris, Dijon, Annecy (et toi ? ben toi tu m'as jamais dit où tu habites...)

J'en avais oublié !!! Chambéry, le proche ouest (proche de quoi ??? c'est Zigmund qui l'a dit...), Münster, le Vercors, l'Aube, 

Posté par madamedekeravel à 10:54 - - Commentaires [29] - Permalien [#]