01 octobre 2010

Henry Miller I

Comment ???!!!... à ton âge avancé tu n'avais pas encore lu Sexus de Henry Miller ?
Ben non...

Voilà un manque réparé. Mais attention ! henry_miller_brassai_1931
pour partir en voyage au bras de Henry, il faut avoir la forme olympique ! Les histoires qu'il te débite sur un rythme effréné, sans reprendre son souffle, mêlant considérations triviales et réflexions philosophiques, sont épuisantes à suivre ! C'est tellement concentré que je n'en suis qu'à la page 150 (des 500 pages du premier des 3 tomes !!!) mais j'ai l'impression d'avoir vécu avec lui pendant 10 ans !

Mais c'est intéressant ses élucubrations sur l'amour, le mariage, l'amitié, l'envie d'écrire. C'est vivant, piquant, vibrant.

Il y a quelques passages vraiment chauds, ça m'a consolée de la honte d'avoir eu à énoncer à voix haute à la bibliothécaire le titre de ce livre qui était caché dans la réserve.

Photographie : Henry Miller par Brassaï - 1931

Une petite citation ?
Écrire (ainsi allait ma méditation) doit être un acte dépouillé de toute volonté. Le mot, semblable au courant des grands fonds, doit remonter à la surface, de sa propre impulsion. L'enfant n'a pas besoin d'écrire ; il est innocent. Si l'homme écrit, c'est pour vomir le poison qu'il a accumulé en lui du fait de l'erreur foncière qu'il commet dans sa manière de vivre. Il cherche à reconquérir son innocence. Ses écrits n'ont d'autre effet que d'inoculer au monde le virus de ses désillusions. Je ne pense pas qu'il se trouverait un homme au monde pour noircir une feuille de papier, si nous avions le courage de vivre ce en quoi nous avons foi. L'inspiration est déviée dans son cours au sortir de la source. Si c'est un monde de vérité, de beauté et de magie que nous entendons créer, à quoi bon dresser des millions de mots entre nous-même et la réalité de ce monde ?


Posté par madamedekeravel à 09:25 - - Commentaires [15] - Permalien [#]


Commentaires sur Henry Miller I

    Mon âge étant sans aucun dout plus avancé que le tien, j'ai déjà lu le fameux Sexus, il y a longtemps, mais ton billet me donne presque envie de m'y remettre...

    Posté par MarieNeige, 01 octobre 2010 à 10:07 | | Répondre
  • ... doutE... j'ai oublié le "e".

    Posté par MarieNeige, 01 octobre 2010 à 10:07 | | Répondre
  • Ah...encore! cet homme là me paraissait si vieux lorsque j'ai lu son livre, il me paraît plutôt bel homme maintenant... comme quoi l'âge adoucit bien des choses!!!

    Posté par MarieNeige, 01 octobre 2010 à 10:09 | | Répondre
  • MArieNeige je crois que l'âge a aussi adouci ta vue... mais c'est pas une fatalité, va voir l'ophtalmo...


    Madame de K tu ne lis donc pas que de la littérature Arlequin?

    Posté par Pep, 01 octobre 2010 à 11:20 | | Répondre
  • bla bla

    Marie-Neige >> faut dire aussi que la plupart des photos de lui qu'on voit sont des photos de lui âgé ! j'ai dû chercher pour en trouver une de lui jeune !

    Pep >> ;-p

    Posté par Madame de K, 01 octobre 2010 à 11:29 | | Répondre
  • L'age de Madame est avancé...

    ...mais l'important est la jeunesse d'esprit
    C'est curieux : je ne me suis pas encore vraiment rendu compte que j'ai probablement déjà dépassé la moitié de ma vie... Damned, ça fait peur tout d'un coup !
    Miller, je n'ai jamais lu... merci du conseil, m'dame

    Posté par Fred Cokenpat, 01 octobre 2010 à 13:17 | | Répondre
  • Magistral! Un livre que j'ai eu entre les mains mais trop jeune pour en apprécier le suc. Je devrais envisager de m'y remettre...

    Posté par Med'celine, 01 octobre 2010 à 16:14 | | Répondre
  • Lorsque ton âge reculera (Parce qu,à un moment, ça recule!), il te sera plus dur de lire Miller...
    Bon, il faut que je le mette sur ma liste quand même!

    Posté par Lune, 01 octobre 2010 à 16:37 | | Répondre
  • je n'ai aussi jamais lu... alors.. voilà bien une bonne idée que tu nous souffles là..))

    Posté par manola, 01 octobre 2010 à 20:42 | | Répondre
  • bla bla

    Fred >> ben moi j'ai généreusement dépassé la moitié mais c'était une belle moitié

    Med'celine >> après Proust et Joyce ? ;-p

    Lune >> pourquoi mon âge reculerait ? et pourquoi ça serait plus dur ? tu es bien sibylline aujourd'hui !...

    Manola >> en plus ça fait de la musculation des bras ;-D

    Posté par Madame de K, 02 octobre 2010 à 08:46 | | Répondre
  • Tu as de saine lecture.
    Je n'ai pas lu le monsieur, mais la dame. Ça t'étonne ?

    Posté par Berthoise, 02 octobre 2010 à 11:04 | | Répondre
  • la dame ? tu veux dire Anaïs ? moi je connais pas... pas encore !

    Posté par Madame de K, 02 octobre 2010 à 22:15 | | Répondre
  • J'en ai vu à des âges très très avancés qui retournaient au fin fond de leur enfance...
    Et lire Miller à 3 ans d'âge cérébral, à mon avis, c'est juste plus dur...(bon là, j'ai été claire, non?non?non?)

    Posté par Lune, 04 octobre 2010 à 03:11 | | Répondre
  • Raaah! Miller ! Un de mes amours de jeunesse. J'aime beaucoup les deux "Tropiques", "Un cauchemar climatisé" et un des derniers de sa belle vie fourmillante "Big Sur". Dans la trilogie, Sexus est celui que j'avais le moins aimé. Je trouvais le propos sexuel exorbité.Sa correspondance avec Durell, c'est quelque chose aussi. Bref, tu me donnes envie d'y revenir.

    Posté par Zoë, 04 octobre 2010 à 22:13 | | Répondre
  • bla bla

    Lune >> non !...

    Zoë >> exorbité ?... ;-D

    Posté par Madame de K, 05 octobre 2010 à 08:15 | | Répondre
Nouveau commentaire