03 décembre 2010

à-faire du mois de décembre pour la mère Castor

À Agathe

« Famille sans papiers » ils ont dit aux restos du cœur quand on y est allés. Ils nous ont donné à manger quand même. Mais Maman n’a pas voulu s’asseoir avec les gens dans la grande salle où il faisait bien chaud.

petit_fille_aux_feuilles_mortes_1947_Boubat

Puis mon petit frère a pleuré. On est allés à l’hôpital. Le docteur a dit que mon petit frère ne mangeait pas assez. Et qu’il lui fallait des médicaments. Et Maman a pleuré. Et quand le docteur est sorti pour aller voir un autre enfant, on est partis en laissant là le petit frère. Et Maman a pleuré encore mais elle a dit que c’était mieux comme ça.

J’étais en train de jouer dans le square. Ou plutôt j’étais assis au bord du bac à sable et je regardais les autres jouer. Parce qu’une petite fille avait dit
« je ne veux pas jouer avec toi, tu sens mauvais ». Et quand je me suis retourné, j’ai vu des messieurs de la police emmener Maman dans une camionnette. Elle n’a pas crié. Elle m’a regardé sans rien dire et j’ai bien compris qu’elle ne voulait pas que je crie non plus. Elle m’a regardé fort. Et les messieurs lui ont un peu tapé sur la tête parce qu’elle ne voulait pas monter dans la camionnette. Et un autre monsieur a pris sur le banc le sac poubelle où il y avait toutes nos affaires. Deux dames regardaient en hochant la tête avec un air triste, mais elles n’ont rien dit aux messieurs qui avaient l’air de savoir ce qu’ils faisaient et ne n’avoir de comptes à rendre à personne.

FamilleDePapier

Quand il a commencé à faire nuit, je me suis roulé en boule sous un buisson dans un tas de feuilles mortes. Je n’avais pas froid. Le lendemain matin, alors qu’il n’y avait encore personne dans le square, que des gens pressés sur le trottoir qui ne me voyaient pas, j’ai fouillé dans les poubelles et j’ai trouvé les reste du goûter de la petite fille d’hier, et un demi sandwich, et une bouteille d’eau à moitié pleine.

Maintenant j’en ai des papiers. J’ai trouvé ce carnet et ce stylo sur un banc. Un joli carnet à couverture noire avec des dessins dedans, et des écritures. Mais heureusement il restait des pages blanches aussi. Alors j’ai dessiné une petite bonne-femme, avec un gros ventre et un beau tissu enroulé autour d’elle. Mais le tissu n’était pas multicolore parce que le stylo n’avait qu’une couleur. Puis j’ai déchiré tout autour de la femme de papier, soigneusement. J’ai eu de la chance de trouver un carnet, mais il y a peu de chance que je trouve des ciseaux au square. Puis j’ai dessiné aussi un petit garçon. Puis un papa. Je me suis un peu inspiré du papa de mon petit frère, parce que mon papa à moi je ne sais pas comment il était.

Maintenant je ne suis plus seul.

J’ai une famille de papier.

Illustration 1 : La petite fille aux feuilles mortes - Edouard Boubat - 1947
Illustration 2 : la mère Castor - famille de papier 

 

Posté par madamedekeravel à 10:30 - - Commentaires [23] - Permalien [#]


Commentaires sur à-faire du mois de décembre pour la mère Castor

    Y'a rien à dire... sauf que je verrais plus une petite fille dire tout ça qu'un petit garçon ... sauf que nous ne savons jamais la chance que nous avons!

    Posté par MarieNeige, 03 décembre 2010 à 11:19 | | Répondre
  • N'oublions jamais la chance que nous avons. Je vais lier ce beau texte sans attendre la fin du mois. Tu m'as serré le cœur, tiens. (et cette photo!)
    Hier j'ai lu un texte de Sylvie Germain qui fait écho au tien (et même à ton image), lundi je tâcherai de te le faire passer. (si j'oublie tu me sonnes, hein)

    Posté par la Mère Castor, 03 décembre 2010 à 11:28 | | Répondre
  • Maintenant il neige... je n'arrive plus à dessiner sur mon carnet parce que j'ai trop froid à mes doigts...

    Posté par tilu, 03 décembre 2010 à 12:57 | | Répondre
  • et moi avec mon thé et mon écharpe ...

    Posté par Kouki, 03 décembre 2010 à 13:03 | | Répondre
  • Ha la vache, ça va droit où ça doit aller ce genre de petit texte. Et puis ces phrases courtes, que tu maitrises si bien ...
    Je clique sur j'aime, cela va de sans dire.
    (ça m'innerve quand je ne trouve rien de pourri à te dire, grrr !)

    Posté par feekabossee, 03 décembre 2010 à 13:07 | | Répondre
  • Ce matin j'ai trouvé l'idée pour cet à faire, et j'entrevois ici une ressemblance avec mon projet. Tant pis, je persiste.
    Très joli texte !

    Posté par Mifa, 03 décembre 2010 à 14:55 | | Répondre
  • Ouch

    Posté par melle Bille, 03 décembre 2010 à 20:53 | | Répondre
  • Vive le RESF, je ne déroule pas le sigle. On devrait tous en faire partie. Merci Mâme K pour ce texte léger et grave, bien plus fort que tous les discours lénifiants;

    Posté par Zoë, 03 décembre 2010 à 21:56 | | Répondre
  • C'est bien écrit et va droit au cœur.

    Posté par Berthoise, 04 décembre 2010 à 08:19 | | Répondre
  • bla bla

    MarieNeige >> j'aime bien écrire au masculin, ça me donne l'illusion que je comprends un peu mieux cette deuxième moitié de l'humanité

    Mère Castor >> contente que ça t'ai plu ! et merci de m'avoir inspirée !

    Tilu >> pourquoi Maman ne revient pas me chercher ?

    Kouki >> te priver de thé ne fera pas diminuer la misère...

    La Fée >> mais tu sais bien que tu ne pourras jamais dire du mal de moi (enfin sauf la fois où... bon ! n'en parlons plus !

    Mifa >> impatiente de voir ce que tu vas faire de cet à-faire !

    Mlle Bille >> je suis bien contente de vous voir par ici mademoiselle !

    Zoë >> mais c'est moi qui vous remercie de votre passage mââme Zoë !

    Berthoise >> pas difficile d'aller droit à ton coeur, la cible est large

    Posté par Madame de K, 04 décembre 2010 à 10:25 | | Répondre
  • j'adore ton blog!!!

    si j ai bien compris!!! le texte je dois commencer à faire moi mes propres cartes de voeux avec des collange et du textile !!! mais je ne sais pas faire un texte aussi chouette par contre tricoter des bandes ca je sais le faire moi ma specialité ce sont les ronds au crochet qui ne servent à rien

    Posté par florence pacaud, 06 décembre 2010 à 17:46 | | Répondre
  • une famille de papier pour remplacer une vraie famille : dure réalité. Mais rappeler cela dans le contexte de Noël, c'est fort et important. Merci

    Posté par christie, 08 décembre 2010 à 21:07 | | Répondre
  • bla bla

    Florence >> je crois que la Mère Castor n'impose aucun style, chacun fait comme il le sent

    Christie >> merci à toi de ton passage

    Posté par madame de K, 09 décembre 2010 à 11:07 | | Répondre
  • Ben non

    Finalement, j'ai eu la paresse d'écrire le texte que j'avais en tête lors de mon précédent passage le 3 décembre. Il y avait quatre autres idées - à faire un jour où je serai plus vaillante. Merci d'avoir publié en avance, j'ai copié cette bonne initiative.
    http://mifazzablog.wordpress.com/2010/12/17/a-faire-de-decembre-famille-de-papier/

    Posté par Mifa, 17 décembre 2010 à 23:04 | | Répondre
  • Mifa >> revediquons le droit à la paresse !

    Posté par madame de K, 18 décembre 2010 à 08:38 | | Répondre
  • J'ai pas revendiqué, je l'ai pris sans demander la permission. J'avais dans les treize ans, je crois. L'avantage, c'est que chaque chose faite prend aussitôt de la valeur. Hi ! Hi !

    Posté par Mifa, 18 décembre 2010 à 11:53 | | Répondre
  • Ma Bonne Mère...Castor,tu as des doigts de fée et un coeur gros comme ça.Garde les pour toi et pour nous bien au chaud en 2011!

    Posté par manouche, 31 décembre 2010 à 14:35 | | Répondre
  • C'est beau . Quelle chance j'ai, nous avons; ne jamais l'oublier.

    Posté par Madame Alfred, 31 décembre 2010 à 15:21 | | Répondre
  • valeureux carnet d'un jour.

    Posté par sab, 31 décembre 2010 à 15:36 | | Répondre
  • je relis cette histoire pour la 2ème fois, elle me touche toujours autant.

    Posté par delamaingauche, 03 janvier 2011 à 07:39 | | Répondre
  • C'est la magie des idées de la Mère Castor...elle fait surgir de chacunes d'entre nous des choses si différentes!
    Ton texte est une merveille, pur, tout ciselé, précis, d'un écrasant sentiment de solitude puis d'une percée de soleil.
    Merci.

    Posté par petitesrecoltes, 04 janvier 2011 à 16:55 | | Répondre
  • merci à toutes les afficionados de la mère Castor qui sont passées par ici !

    Posté par madame de K, 06 janvier 2011 à 14:14 | | Répondre
  • ou doit-on dire afficionadas ?

    Posté par madame de K, 06 janvier 2011 à 14:14 | | Répondre
Nouveau commentaire