06 novembre 2010

egocentrisme

Elle et Lui parlent de la mort (mais je te rassure, ils parlent aussi parfois de ce qu’on va manger ce soir ou de la nécessité de faire une lessive parce que Lui n’a plus de chaussettes propres). Lui (citant un obscur philosophe ou improvisant, car il est assez philosophe lui-même) : Nous ne sommes que des vecteurs, la vie, elle, est immortelle. Elle : Oui mais à quoi bon la vie sans moi ?
Posté par madamedekeravel à 12:25 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

01 novembre 2010

c'est chaud !

pour l'à-faire du mois d'octobre (en retard...) de la mère Castor
Posté par madamedekeravel à 18:47 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
29 octobre 2010

ce n'est pas parce qu'on est en vacances qu'on ne peut pas faire la grève !

Manifestation jeudi 28 octobre 2010 à Brest :   Tu remarqueras au passage que le dicton dit vrai : en Bretagne, il pleut que sur les c**...
Posté par madamedekeravel à 11:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
27 octobre 2010

j'y crois pas !!!

J'avais déjà une page de blog presque prête à être mise sous presse, mais j'ai entendu à midi aux infos une nouvelle qui m'a fait bondir et tomber de ma chaise (t'imagines le spectacle ?!...) : figure-toi que ce crétin des Alpes (pardon Marie-Neige) de Copé, cet âne bâté, ce sombre con (et tant pis si mon blog est censuré comme celui de Christophe Borhen : son blog qui s'appelait Lettres Libres (ah ah !) a été censuré suite à la parution de cet article) Copé donc (j'en perds le fil, de rage) a imaginé d'instaurer un examen de passage... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 15:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
25 octobre 2010

Rididinochka

Pour Luc et des p'tits points :
Posté par madamedekeravel à 10:35 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
19 octobre 2010

Rom

J'écris cette page à la demande de CM, ou plutôt à la demande de son nain artiste OM, qui s'interroge sur la différence entre rom, gitan ou tsigane. Et me dis pas que c'est la honte de travailler sur commande, même les plus grands l'ont fait ! tiens par exemple Jean-Sébastien Bach pour le duc de Brandebourg. Donc pour répondre à O. : manouche (dans le sud-est de la France), tsigane (plutôt en Europe de l'est), gitan (plutôt en Espagne), sinti, égyptien (comme Victor Hugo dans Notre Dame de Paris), romanichels sont les exonymes des... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 19:59 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

14 octobre 2010

madame de K s'interroge

Je me demande si je n'ai pas pris un coup de vieux... Il y a eu des signes avant-coureurs : les cheveux plus sel  que poivre, le besoin de lunettes pour s'épiler la moustache lire les menus au restaurant, une dent qui tombe, le tour de taille faisant concurrence à Moby Dick etc. Mais je me suis surprise à avoir ces derniers temps des réactions qui m'auraient énervées venant de mes parents il y a 30 ans quelques années. Par exemple, si je vois une fille de 16 ans avec des chaussures comme ça, je ne peux pas... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 10:38 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
10 octobre 2010

10/10/10

J'ai rien à dire... Je voulais juste poster une page le 10/10/10 à 10h10. Et je suis déçue que canalblog ne compte pas les secondes... 10:10:10 pour l'heure ça aurait été top ! Que celui qui ne s'est jamais couché à 22h22 ou qui n'a jamais cherché les 00 sur les plaques minéralogiques me jette la première pierre ! (et ça sera pas Fred). Et apparemment, je ne suis pas la seule à être sensible à la symbolique des chiffres... Y a aussi les climato-non-sceptiques et les informaticiens. Tu noteras au passage que 10 est un nombre très... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 10:10 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
07 octobre 2010

matin

Instantané inspiré d'une conversation fesse-de-bouc espionnée entre le congolais blanc et la demoiselle infernale. Et à l'impertinent qui se permettrait de me reprocher mon humeur imbuvable je répondrais : c'est de saison mon cher ! .oOo. La nuit m’échappeLe jour me happeLes doigts gris glissent autour de ma gorgeDes échardes de verre s’enfoncent dans mes yeuxMais l’urgence de ne pas mourir me met deboutMe suspend au plafond et m’agiteComme une marionnette .oOo. Illustration : la femme-marionnette de Tomi Ungerer
Posté par madamedekeravel à 09:25 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
05 octobre 2010

Henry Miller II

Henry Miller - Sexus - 1949 - extrait (page 116 - parlant d'un des ses amis étudiant en médecine) spéciale dédicace à M.L. et ses amis étudiants en médecine Il avait étripé, disséqué, haché menu tant de cadavres, qu'elle (la mort) avait fini par prendre pour lui une signification des plus concrètes... celle d'un morceau de viande froide étalé sur le marbre d'une morgue, pour ainsi dire. La lumière s'éteignait, la mécanique s'arrêtait ; dans un instant ça se mettrait à puer. Voilà, c'était l'évidence, la simplicité même. Dans la... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 08:13 - - Commentaires [10] - Permalien [#]